Clémantine Dunne

Dans la douceur des mains, la vague rebondit

Une séance de Pédagogie Perceptive sur table ou sur chaise : .
- se pratique habillé, dans un cadre chaleureux et accueillant
- un moment précieux pour soi par le
Toucher de Relation

  • s6303744

    Ecoute de la demande silencieuse du corps à partir d’une résonance de matière à matière.
Le bilan sensoriel montre souvent un décalage entre ce qui se donne sous la main et le discours de la personne.
ex. : une dame dit : « oh oui ça va, j’ai plein de projets»
L’écoute résonante du corps dit : « j’en peux plus, j’étouffe, il n’y a plus aucun espace d’épanouissement, tout est coincé dedans »
Cette personne peut avoir la sensation d’avancer à reculons sans pour autant identifier ce qui se passe. Ces informations nouvelles et inédites vont l’aider à discriminer, mettre du sens sur ce qu’elle vit et trouver des solutions en phase.
s6303748


L’accompagnement manuel visera la restauration de l’espace intime, la décontraction tissulaire, l’ouverture vers la nouveauté, recontacter sa capacité d’amplitude.
La pédagogie consistera à accompagner la personne à enrichir sa manière de se percevoir afin d’avoir accès à son intériorité et ainsi accorder sa pensée avec son tonus corporel.

s6303770

Relance d’un biorythme interne, restauration des symétries corporelles et des axes, recherche d’une fluidité articulaire
La personne se vit au coeur de sa subjectivité et profite d’une aisance de mouvement retrouvée grâce au guidage verbal en temps réel. Au fil des séances, elle acquiert une nouvelle compétence perceptive et en même temps elle affine son rapport à la douleur par exemple, à la pression ou encore à la douceur...
Nous avons ainsi une voie d’accès à de précieuses informations pour la personne, inaccessible par l’activité intellectuelle seule.

s6303738

• Un toucher extrêmement doux et subtil, qui saisit et accompagne les moindres mouvements intra-crâniens. Particulièrement efficace pour les « prises de tête », les sensations d’étau, le ressassement mental, le poids psychique. Tout le corps est concerné, on peut l’entendre réagir avec des ressentis de libérations intérieures profondes.
Le toucher crânien est très délicat et ne se pratique qu’une fois le mouvement sensoriel déclenché, selon nos critères d’évaluation.

s6303792

Travail sur chaise. Très performant pour relancer les processus d’autonomie en remettant la personne dans ses axes de base.
C’est un outil de bilan puissant qui permet de faire émerger des solutions inédites et pertinentes car au plus près de l’expression authentique de la personne.
Ici c’est le corps qui montre le chemin, révèle des zones oubliées de soi, immobiles, qui silencieusement et dans l’invisible affectent toute la structure de vie de l’individu.
Ex. : On peut trouver un axe absent du schéma spatial. En retrouvant par exemple l’axe vers le haut, c’est tout un potentiel d’affirmation de soi, de coordination, d’ouverture, d’oser être qui peut résonner pour la personne. Mais rien n’est écrit d’avance, seule l’histoire singulière de chacun nous guide vers ses ressources propres à trouver SES solutions.
Notre force réside dans la convocation du corps comme allié autant que l’esprit, sans prédominance.

  • Le praticien agit au sein d’une éthique de la relation d’autant plus rigoureuse qu’il a des outils performants.

  • Il s’agit d’accompagner la personne à cheminer vers elle-même et non pas de lui conseiller des recettes ou lui imposer une manière d’être.

  • La personne fait l’expérience d’elle-même et mobilise sa part active.

  • La vocation du praticien est de créer les conditions d’émergences des possibles, de tous les possibles non encore accessibles.

  • A ce tire la Pédagogie Perceptive est une science des potentiels de la nature humaine.

Des effets :
-
Apaisement psycho-physique : la détente ressentie au niveau de la matière corporelle (tensions musculaires, crispations tissulaires, blocage articulaire, noeud dans le ventre, boule dans la gorge, etc.) libère un état d’être disponible, détendu et serein.
-
Présence à soi : se sentir vivant, faire l’expérience de soi-même, dialoguer avec son intériorité invite à développer la profondeur, la confiance en soi, sa capacité de relation.
-
Relance d’une force d’auto-régulation : la mobilisation d’une dynamique interne spécifique est porteuse de vitalité et déclenche un processus actif créateur de soi.
UA-46793007-1